Étape 10 : Vivre à Buenos Aires

Notre tour du monde a pris une autre allure à partir du moment où nous avons décidé de poser nos bagages pour 1 mois dans la capitale Argentine.
Un tour du monde se fait souvent entre visites éclairs, bagages et moyens de locomotion diverses et variés. Lorsque nous avons conçu notre projet de ce grand voyage, nous voulions à un moment donné nous établir sur une plus longue période afin de vivre le quotidien comme la population locale. Nous avons choisi d’un commun accord et instinctivement Buenos Aires !

C’est donc tout au long de ce mois d’avril que nous avons passé ce séjour. C’était pour l’ensemble de la famille, le premier contact avec une grande ville sud-américaine (excepté Santiago visité 2/3 jours le mois dernier).
Nous avons choisi de louer un petit appartement dans le quartier résidentiel de Palermo. Quartier extrêmement central. L’appartement appartient à Marianna qui fut tout au long de notre séjour fort agréable et de très bons conseils.
L’appartement d’une cinquantaine de m2 sorte de loft était situé au dernier étage d’un immeuble et à 2 coins de rues du métro, utile pour sillonner cette capitale.

Fondée en 1536 par l’Espagnol Pedro de Mendoza, Buenos Aires compte aujourd’hui un peu plus de trois millions d’habitants (10 avec la périphérie). Elle fut la capitale culturelle de l’Amérique Latine, son centre historique – compact et bien conservé – est très agréable. Rappelant à certains égards Paris ou Rome.

La meilleure manière de découvrir Buenos Aires est sans aucun doute de se promener à pied, de prendre le temps de flâner. Ce que nous n’avons cessé de faire. Si tous les quartiers ont leur cachet, Palermo, San Telmo et Recoleta sont incontournables. C’est dans ce dernier quartier que se trouve le célèbre cimetière où est enterrée Eva Peron – Evita. La Boca, quartier du port où se sont installés les immigrants italiens, est connu pour ses maisons colorées, et son stade de foot « La Bombonera »
Le micro-centro, autour de l’Avenida 9 de Julio où se trouve l’obélisque, vaut quant à lui le détour. Dans ce périmètre, se trouvent également la Plaza Lavalle, le Teatro Colon et la Plaza San Martin, et la Casa Rosada »Maison Rose » le palais présidentiel.

Qui dit Argentine dit carne, à la base de nombreuses spécialités. L’asado – barbecue argentin – est un mode de vie. On a donc mangé pas mal de viande et on s’est régalé.

On a pu gouter et adorer les empanadas, ces fameux beignets fourrés au poulet, à la viande ou au fromage. Résultat de la forte immigration italienne, on trouve également d’excellentes pizzas à chaque coin de rue.

Au niveau des douceurs, les argentins ne sont pas en reste. Il y a des pâtisseries à tous les coins de rues. Des gâteaux magnifiques qui n’ont pas toujours fait l’unanimité, et la dulce de leche « confiture de lait » est le produit national Argentin, il y en a partout dans les gâteaux, mille feuilles, chausson et même dans les churros! Léger! Les glaciers ont aussi la côte.

On ne saurait parler de Buenos Aires sans évoquer le tango, né dans les bars obscurs de la ville au cours du XIXème siècle. Savant mélange de diverses danses apportées par les immigrants – italiens, africains, français et espagnols.
On a pu assister à des démonstrations dans la rue ou devant les terrasses de café.

Durant ce mois, la routine a fait son retour. Le matin était consacré aux devoirs et l’après-midi aux visites. Nous avons sillonné la ville à pied, en métro, bus et taxi.

Voici nos visites :

– Jardin botanique : à deux pas de la maisons où se trouve une bibliothèque pour les enfants sur le thème de la nature.
– Bus touristique : l’incontournable, surtout en début de séjour pour se familiariser avec les grands axes de la ville.
– Quartier de Belgrano, avec son petit quartier chinois!
– Quartier de Palermo Viejo : design, mode… le Plateau de Buenos Aires (BA).
– Féria de San Telmo : fait deux fois. Lieu où regorgent des centaines d’antiquaires, d’exposants d’artisanat, groupes de musique et danceurs de Tango… Vraiment un must !
– Jardin Zoologique de BA : en plein centre ville. Zoo style ancien qui a un charme intéressant, où gambadent sur tous les sentiers des dizaines de maras « lièvre de Patagonie », animal endémique à l’Argentine.
– Puerto Madero : balade le long des canaux, très sympa, Victor a perdu sa casquette ce jour là emportée par le vent dans le canal…
– Réserve écologique de BA. Immense parc de 8 km de long jouxtant le Rio Plata en plein centre où durant notre balade on a dû se faire piquer par une cinquantaine de moustiques!
– Nombreuses galeries commerçantes : Abasto, Florida, etc… Les argentins sont fous de magasinage. De très belles marques, chics et tout. Clivage important entre ces galeries luxueuses et la pauvreté qui demeure omniprésente.
– Théâtre Colòn : haut lieu de concerts, opéras de réputation internationale. Nous avons pu visiter la salle de concert avec comme particularité d’avoir une acoustique parfaite aurait dit Pavarotti quand il y a chanté! On a eu la chance d’avoir une visite en français, du coup Noé a servi d’assistant à notre guide. On a pu voir quelques instants la répétition de l’orchestre pour le Barbier de Séville.
– Féria de Mataderos (Mataderos étant un quartier populaire de BA) : le mot « féria » indique un rassemblement où sont présents des exposants, des asados, et même quelques gauchos à cheval « les cowboys argentins ». Et autour de la place principale, au son d’un orchestre de musique populaire les gens dansaient. C’était vraiment sympa à voir…
– Hippodrome de Palermo : nous avons assisté et parié à plusieurs courses sans décrocher le gros lot.
– Bibliothèque de l’Alliance Française : pour y lire des BD et des livres en français.
– Musée des sciences de Recoleta. Pleins d’expériences pour petits et grands autour des 5 sens.
– Jardin japonais : loin d’être un incontournable. Mais bon faut dire qu’on est loin du Japon ici.
– Excursion magnifique pour découvrir la petite ville de Tigre : à seulement 1 h de train de notre appartement. Balade en barque dans les différents canaux de cette ville classée à l’UNESCO.
– Cimetière de Recoleta : tombe d’Évita.
– Visite de la plus grande librairie de BA, El Ateneo qui se situe dans une ancienne salle de spectacle de tango El Gran Splendid.
– Match de River Plate au Stade Monumental avec 75 000 supporters frénétiques : achat de 4 billets au « black ». Victoire 1-0.
– Musée Malba, musée de arts latino américain.
– Compétition internationale de Polo entre l’Argentine, l’Angleterre, La Colombie et le reste du monde. Très beau à voir, très classe et à la place des traditionnelles tireuses à bière des représentations sportives, c’était le Champagne qui était à l’honneur.
– Musée pour enfants Abasto : où se retrouvent supermarché, banque, stade de foot, Mc Do, hôpital, radio, TV, dentiste… à taille d’enfants.
– Caminito célèbre pour les façades colorées des ses maisons dans le quartier de historique de la Boca : un autre incontournable.
– Restaurant Don Julio : de la vraie bonne viande pour amateurs certifiés. Sur recommandation de Jez et Romain, deux jeunes français tourdumondistes rencontrés sur Recoleta.
– Musée des sciences naturelles : lieu passionnant avec un multitude d’ossements de dinosaures entre autres.
– Autres. On a dû en oublier.

Bref, nous avons aimer notre séjour mais un mois c’est long donc nous avons quelques anecdotes pour alimenter ce post.
Vous le méritez bien.

# nous avons inscrit les garçons à une dizaine de cours de piscine dans le quartier, ce fut tout un challenge de les inscrire vu notre niveau médiocre en espagnol. Mais un tout autre challenge pour eux de les suivre et de les voir se débrouiller dans une langue qui leur était … totalement étrangère.

# on l’a fait une fois mais pas deux. Arriver au restaurant à 19h45. Ils n’acceptent personne. Les restos ouvrent leurs portes à 20h00. Patience. Et commander une parilla, plat de divers viandes grillées au bbq qui se partage à plusieurs, mais vu notre niveau d’espagnol nous ne connaissions pas les morceaux commandés et certains comme les tripes et rognons n’étaient pas à notre goût.

# en milieu de séjour, tous les services publics ont été fermés à cause d’une grêve générale envers l’inflation. En effet, sur notre guide datant de deux ans les prix ne sont vraiment plus les mêmes il faut souvent les multiplier par 3 ou 4….

# vu dans la rue un vendredi, des travailleurs, de ce que nous appelleront « services municipaux de la voirie », faisant une méga asado… Bbq géant. Juste la pause midi.

# fou rire, en espagnol svp ! avec un chauffeur de taxi (style routier) à qui ont a fait croire qu’il avait écrasé un chat.

# record du monde battu. 2 coupes de cheveux pour les garçons en 8’44 », le coiffeur n’était pas aimable et la coupe ratée…

# Bertou a essayé et s’est fait … avoir. Achat dans la rue d’un billet pour un match de Boca Juniors. Le match était complet. Billet faux = pas de match pour bibi.

# et surtout ! Agnès fête un très bel anniversaire, ce jour même, et ce sera dans un restaurant français. Nous serons accompagné par la famille des 5Ailleurs (autre tourdumondiste) rencontrés en Nouvelle-Zélande.

Le séjour nous a plu. La température a été d’une vingtaine de degrés tout au long de notre séjour. Si c’était à refaire, on le referait sans hésiter. Il y a tellement d’activités et d’attractions qui ont permis de remplir nos journées. Cette ville est agréable.

Nous entrons désormais dans la dernière ligne droite de notre tour. Il reste en tout et pour tout 2 mois, jour pour jour. Nous n’avons pas hâte de rentrer mais savons que pleins de belles choses nous attendent sur Montréal.
L’Argentine, ce n’est pas finit. Nous nous dirigeons en bus (16 heures) dès ce vendredi vers Puerto Iguazu pour voir les (apparemment) magnifiques chutes. Ensuite on file vers le NOA soit le Nord Ouest Argentin pour un road trip en altitude de 10 jours dans la puna, Cordillières de Andes avant de passer la frontière bolivienne.

Voici les photos d’Argentine.

Hasta luego ! Et merci de nous suivre. Merci pour vos commentaires en message privé ou sur notre site. C’est très chouette !

Publicités

One thought on “Étape 10 : Vivre à Buenos Aires

  1. Coucou. Pour deux jours chez moi (Christiane, de Paris – nous nous sommes vus au Canada il y a plus de quatre ans) Josée et moi venons de rêver devant les photos de votre super voyage. Que vos enfants ont changé ! Qu’ils sont beaux ! Profitez bien du temps qu’il vous reste… Grosses bises de nous deux.

Écrivez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s